Enseigner la religion

Enseigner la religion

Offres d’emploi

dans l’enseignement de la religion

Vous souhaitez enseigner la religion

dans une école du fondamental ou du secondaire, dans le Diocèse de Namur ?

Consultez nos offres d’emploi ci-dessous :


Philippeville, EESS FWB La Calamine, recherche un professeur de religion catholique

Volume horaire : 7 heures rassemblées sur la journée du vendredi

Durée : jusqu’au 21 juin, avec possibilité de prolongation

Public : forme 1, 2 et 3 (petites classes).

CONTACT : Nathalie Didion – ndidion@diocesedenamur.be

La Commune de Fernelmont recherche un maître spécial de religion catholique dans le cadre d’un remplacement jusqu’au 14-06-2024.

Horaire :  

  • En semaine A ( semaine du 03 juin) : Lu ( 4 périodes) – Mardi ( 4 périodes) et Mercredi  2 périodes REL CAT   ( + 2 périodes de CPC)
  • En semaine B (semaine du 10 juin) : Lu ( 6 périodes)- Ma ( 6 périodes)  et le mercredi ( 2 périodes de CPC)

CONTACT : Nathalie Didion – ndidion@diocesedenamur.be

CONTACT :

Au risque de la vulnérabilité

Au risque de la vulnérabilité

Pour une Église au risque de la vulnérabilité

Le jeudi 23 mai prochain (14h-17h) à la salle paroissiale de Marloie, formation animée par Marie-Jo Thiel, médecin et théologienne, autour de son dernier livre « Plus fort car vulnérables ». L’auteure est engagée depuis longtemps dans la prévention des abus dans l’Eglise.

Marie-Jo Thiel ne se contente pas de dénoncer les dérives de l’exercice du pouvoir. Elle montre que la tentation de la toute-puissance a amené de trop nombreux chrétiens, clercs et laïcs, à utiliser l’Évangile comme un moyen de pouvoir sur les consciences et sur les corps. Cette tentation peut naître d’un déni de la vulnérabilité.

L’enjeu est donc d’opposer à cette culture de l’abus celle d’une vulnérabilité reconnue et assumée, en se mettant à la suite du Christ sur son chemin de kénose, du Christ serviteur, du Christ crucifié et ressuscité.


La prise de conscience de la vulnérabilité à tous les niveaux permet de faire preuve de compassion. Alors, à l’image de son Seigneur qui est fort et vulnérable, le chrétien est invité lui aussi à vivre de cette double polarité en accueillant la force de l’Esprit pour assumer sa vulnérabilité et en faire un instrument de salut pour tous.

Ce livre nous ouvre une espérance, un chemin d’humanisation, qui ne cache pas les obstacles, mais nous offre un horizon afin que nous fassions de notre Église une maison sûre pour tous

Pour en savoir plus

Formation à l’écoute

Formation à l’écoute

Formation à l’écoute

“Entendre ne veut pas dire écouter car l’ouïe est un sens mais l’écoute est un art.”

L’IDF organise pour la seconde fois une formation à l’écoute. 

Cette formation s’adresse à toute personne désireuse d’améliorer son écoute pour aller davantage à la rencontre de l’autre.

Comment articuler écoute et parole ? jusqu’où écouter, que dire, comment ?

Ecouter est un art

L’objectif est d’aider la personne à pointer ses compétences et difficultés dans l’écoute, à prendre conscience de ses capacités et aptitudes d’écoute et des effets de sa parole chez l’autre, à affiner ses capacités d’accueil, d’écoute et de prise de parole, ainsi qu’expérimenter au travers d’exercices les attitudes qui soutiennent l’accueil et l’écoute et mesurer ses effets sur la qualité de la rencontre et de l’entretien.

Dates : lundi 15 avril (9h30-16h) et mardi 16 avril (9h30-16h) et mardi 30 avril (9h30-12h20)

Lieu : Namur

Coût : 40 €

Inscription par mail : nathaliedidion@diocesedenamur.be Un mail de confirmation vous sera alors adressé et vous donnera les derniers détails pratiques et modalités de paiement.

Inscriptions limitées à 12 personnes.

Repas de midi : laissé à l’appréciation de chacun (pique-nique ou resto en ville).

Des idées pour nourrir son Carême

Des idées pour nourrir son Carême

Des idées pour nourrir son Carême

Le Carême est un temps fort de l’année liturgique. Durant ces 7 semaines qui nous conduisent vers Pâques, nous sommes invité à vivre plus intensément « les 3 P » :

  • PRIERE. Si le chemin de la prière est peut-être moins fréquenté durant le reste de l’année, le Carême est l’occasion qui nous est donnée d’y revenir de manière plus régulière pour nourrir notre relation au Seigneur et ancrer notre vie en Lui.
  • PENITENCE. Le Carême est un temps aussi pour apprendre à se priver un peu pour se rendre plus disponible pour l’Essentiel. C’est aussi un temps pour se réconcilier avec soi-même, avec les autres, avec le Seigneur.
  • PARTAGE. Enfin, le Carême n’est pas un temps d’introspection qui nous isolerait de nos contemporains : nos privations nous rendent plus disponibles pour aller à la rencontre des personnes fragiles, isolées, malades ou de nos proches ou amis que nous n’avons pas vu depuis longtemps.

Dieu nous appelle à la liberté

« J’ai vu, oui,
j’ai vu la misère de mon peuple
Oui, je connais ses souffrances.
Je suis descendu pour le délivrer

et le faire monter vers un beau pays,
ruisselant de lait et de miel
 » (Ex 3, 7-8). 

Lire le message du pape François

Des conférences de Carême seront organisées dans le Diocèse, pour nous accompagner et nourrir notre cheminement vers la grande fête de Pâques :

4 soirées de formation en bioéthique chez les Petites Sœurs des Pauvres à Namur. Experts et témoins croiseront leurs regards sur les enjeux qui traversent notre temps : bien vieillir, désir d’enfant, éducation affective et sexuelle, questionnement de genre…

La vie à son commencement : 4/3
La vie dans son déploiement : 11/3
La vie à son achèvement : 18/3
Parier sur l’avenir : 25/3

Lieu : rue Ernotte 10, 5000 Namur, à 19h45

Infos et inscriptions : Cliquez ICI



🚨Un calendrier à vivre seul ou en groupe (famille, collègues, amis…).
📆Disponible aux CDD de Namur et Arlon dès le 20 janvier 2024. Prix : 3,90€.